Employé

retour La collaboration des employés dans un milieu de travail

La collaboration des employés dans un milieu de travail

L’article le plus connu en matière de SST est l’article 9 de la LSST : « la personne salariée a droit à des conditions de travail qui respectent sa santé, sa sécurité et son intégrité ». Nombreux sont donc les employés qui pensent, à tort, que la loi n’impose des obligations qu’aux employeurs. Il en est autrement : la santé et la sécurité sont une responsabilité partagée.

Malgré l’abondance de cours et de messages de prévention offerts ici et là, des points d’ombre demeurent. Voici le top 6 des questions les plus posées sur la santé et la sécurité au travail par les employés.

Est-ce normal d’avoir peur ou de ne pas savoir quoi faire?

Oui. Il peut arriver que vous ne vous sentiez pas en sécurité, ou que, suite à un événement, vous ne sachiez pas quoi faire ni comment agir. C'est normal et humain d’avoir peur. C’est justement pour ne pas se trouver en situation de peur perpétuelle qu’il est important, en tant que travailleur, d’être au courant des risques liés à votre emploi. Connaître les risques, c’est aussi connaître les mesures de sécurité spécifiques à votre poste ou à vos tâches. Être informé vous permet de mieux affronter ces situations.

Vers qui puis-je me tourner si je ne me sens pas en sécurité au travail?

Parlez-en immédiatement à votre superviseur ou patron. Vous pouvez aussi obtenir de l'aide de vos collègues de travail, du représentant de santé et sécurité, de votre syndicat ou de l'équipe de gestion.

Ai-je le droit de refuser un travail que je ne trouve pas sécuritaire?

Oui. Si vous en parlez à votre superviseur et que vous croyez que le travail à faire comporte des risques pour votre santé et votre sécurité ou celle de quelqu'un d'autre, vous avez le droit de refuser de travailler.

Qu’est-ce qui se passe si je refuse de travailler?

Si un désaccord persiste entre vous et votre employeur sur le danger ou sur les moyens proposés, vous pouvez demander l'intervention d'un inspecteur en téléphonant au bureau de la CSST de la région où se trouve votre lieu de travail.

Pourquoi est-il écrit à la cafétéria d’être toujours sécuritaire?

Tout accident survenu en dehors du temps de travail (comme à la cafétéria de l’établissement par exemple) ne sera pas considéré comme un accident de travail.

Vu que je ne portais pas mes chaussures de sécurité, le superviseur m’a retourné chez moi. A-t-il raison?

Oh que oui! Voici ce que dit la loi : « Le travailleur doit porter ou utiliser, selon le cas, les moyens et les équipements de protection individuels ou collectifs […] » Article 339 du Règlement sur la Santé et la Sécurité au travail.

 

Pour résumer, l’article 49 de la LSST impose au salarié de :

- prendre connaissance du programme de prévention qui lui est applicable;

- prendre les mesures nécessaires pour protéger sa santé, sa sécurité ou son intégrité physique;

- veiller à ne pas mettre en danger la santé, la sécurité ou l’intégrité physique des personnes qui se trouvent sur les lieux du travail ou à proximité;

- se soumettre aux examens de santé exigés pour l’application de la loi et de ses règlements;

- participer à l’identification et à l’élimination des risques d’accidents du travail et de maladies professionnelles sur le lieu de travail;

- collaborer avec le comité de santé et de sécurité et avec toute personne chargée de l’application de la loi et de ses règlements.

 

Rappelons également que lorsqu’il est victime d’une lésion professionnelle (grave ou pas), le travailleur doit aviser son supérieur immédiat avant de quitter l’établissement.

 

Ne le perdons pas de vue : le succès en SST, c’est un travail d’équipe.